fbpx

Extraits de mon livre "Créez l'harmonie avec votre enfant"

Je publie régulièrement des extraits de mon livre, "Créez l'ahrmonie avec votreenfant"  qui s'adresse aux parents qui ont es enfants de plus de 7 ans.

Voici le septieme exercice :

"Maintenant, je vous propose de lister ce que vous avez voulu éviter à votre enfant : ici un bref éclairage sur le fonctionnement de l’inconscient est nécessaire : pour l’inconscient, la négation n’existe pas, exemple : si je dis n’imaginons pas une la girafe à pois jaunes…qu’a-t-on imaginé vous et moi ?

Il en va de même pour les situations qui nous attirent positivement (ou que nous aimons) et les situations que nous détestons (ou que nous haïssons) :

Notre esprit est alors attiré dans le premier cas et en répulsion dans le deuxième cas, mais il est tout autant occupé ou préoccupé, ou possédé si je puis dire par l’objet, la personne ou la situation que vous aimez, qu’occupé ou préoccupé, ou possédé par l’objet, la personne ou la situation que vous détestez.

En bref, que vous aimiez ou détestiez, votre esprit est imprégné, et au final votre esprit est envahie par les émotions positives comme les émotions négatives correspondantes.

Il n’y a rien de mal à avoir des émotions, ici je vous demande simplement de voir en quoi, si vous voulez éviter une situation ou une émotion, vous êtes alors  rivé(e) sur   cette situation ou cette émotion, et ainsi vous allez voir se porter la vigilance de votre esprit sur la situation ou cette émotion que vous désirez éviter. Rien de plus, mais rien de moins. Exemple : je veux éviter les disputes à mes enfants, car j’en ai trop souffert dans ma propre enfance. Bien, mais généralement, vous êtes devenu cassant dès qu’une dispute survient… Alors que si vous cherchez dans votre esprit : à la place des disputes, que cherchez vous ? La confiance ? La paix ?

Eh bien alors vous allez naturellement épouser une attitude de confiance et de paix, et alors VOUS ALLEZ  UNE FOIS votre objectif permuté en paix et en confiance, bien plus facilement faire régner la confiance et la paix ; alors que si vous restez l’esprit rivé sur l’évitement de la dispute, vous avez de grandes chances de vous retrouver dans la dispute…

Alors disons simplement, si nous n’avons pas changé les évitements de nos objectifs par ce que l’on désire à la place, on se retrouve dedans, comme par hasard.

(Ex : je n’aime pas les gens plaintifs… justement vous avez des gens avec ce profil dans votre entourage, ou bien, votre enfant a un peu cette caractéristique, alors posez-vous la question : simplement à la place, vous voudriez quoi : vous voudriez des gens confiants ? (Plutôt que plaintifs).

  Faites simplement cette prise de conscience : y a-t-il des situation, des émotions, que vous avez voulu éviter à votre enfant ; cela suffira pour débloquer la situation la plupart du temps, et vous aider à mettre moins d’énergie dans ce que vous avez voulu éviter ou lui éviter, et mettre une énergie nouvelle dans ce que vous désirez de positif pour votre enfant (à la place de lui éviter de… Cet exercice est plus facile accompagné (e)

Autre éclairage : bien souvent, quand on a vécu des situations difficiles dans  son enfance, et qu’on n’a pas nettoyées les émotions sous-jacentes, on est resté dans l’évitement de ces émotions, soit par la colère, soit par la fuite, soit parfois par la sidération. Et cette attitude va créer des situations où nous allons nous retrouver dans des échanges similaires à ceux que nous voulons éviter. Par ex : une mère ou un père est souvent en état de stress avec une attitude calquée sur celle qui  anticipe  la survenue de disputes comme dans son enfance… c’est alors comme une invitation indirecte à des situations de disputes.

Autre exemple : une attitude de victime peut amener des personnes persécuteurs autour de soi, c’est le même phénomène avec un enfant : à vouloir éviter le conflit, on se met en fuite, ce qui finit par agacer l’enfant, qui se met alors en colère. Ce qui n’est pas l’unique cause de la colère chez l’enfant, bien entendu, mais de prendre conscience de nos évitements est une clé essentielle pour déminer les relations brouillées ou très difficiles.

Répondez à la question :

Quels sont les choses que vous auriez voulus que l’on ne vous fasse pas dans votre enfance ou votre vie?

Ceci est très important encore une fois : si avec les meilleures intentions, vous avez été autoritaire avec votre enfant par exemple, pour éviter les conflits, votre intention était très positive, mais était-ce le bon moyen ? Donc ne vous censurez pas, si il y a eu disharmonie à ce jour, il y a une raison, et je la trouve dans 90% dans les évitements que les parents ont voulu éviter, alors essayez de trouver les évitements que vous avez voulu éviter : par exemple : les disputes, les ambiances lourdes, la zizanie, que sais-je.:

Ceci dans vos relations entre vous, dans ses relations avec les autres, ou dans les relations avec l’école ? Les évitements se retrouvent souvent dans notre réalité tant que nous ne les remplaçons pas par ce que nous voulons à la place ; le cerveau étant tout autant attiré par ce qui nous motive que par ce que nous repoussons intensément."

Déontologie

J’adhère à la Charte nationale pour les personnes en psychothérapie dont les termes ont été adoptés le 14 juillet 2002, à Vienne (Autriche), par le 3e Congrès mondial de Psychothérapie (World Council for Psychotherapy), qui a réuni 4 000 psychothérapeutes de 80 pays de tous les continents.

Cette Charte est connue sous le nom de Charte Mondiale du World Council for Psychotherapy (WCP)

Charte nationale des usagers de la Psychothérapie.

1. Droit à la dignité et au respect

Quelle que soit sa demande ou son état psychique, la personne en psychothérapie a droit au respect, à la dignité et à l’intégrité de sa personne physique et mentale, sans discrimination d’aucune sorte.

2. Droit au libre choix

La personne en psychothérapie a le droit de choisir librement sa méthode et son psychothérapeute et de modifier ce choix, si elle l’estime nécessaire.

3. Droit à l’information

La personne en psychothérapie a le droit de connaître la (ou les) méthode(s) employée(s) par le psychothérapeute, ainsi que sa qualification, sa formation et son affiliation professionnelle.

4. Conditions de la thérapie

Les conditions de la thérapie doivent être précisées avant tout engagement :

les modalités (verbale, émotionnelle, corporelle…), la durée et la fréquence des séances, la durée présumée du traitement et ses conditions de prolongation ou d’arrêt, le coût financier (honoraires, prise en charge éventuelle, conditions d’assurance, règlement des séances manquées).

5. Droit à la confidentialité

Le psychothérapeute doit s’engager, auprès de la personne en thérapie, au secret professionnel absolu, concernant tout ce qui lui est confié au cours de la thérapie.

Cette confidentialité est une condition indispensable à la relation thérapeutique.

Elle est limitée par les dispositions légales en vigueur.

6. Engagement déontologique du psychothérapeute

Le praticien est tenu de respecter le code de déontologie de son organisme professionnel de référence. Ce code est communiqué sur simple demande.

Le psychothérapeute est dans l’obligation d’assumer ses responsabilités : il doit s’engager à ne pas utiliser la confiance établie à des fins de manipulation politique, sectaire ou personnelle (dépendance émotionnelle, intérêts économiques, relations sexuelles…).

7. Procédure de doléance

En cas de plainte ou de réclamation, la personne en psychothérapie peut s’adresser à des organismes professionnels de recours ou à la Justice.

La Charte est appelée à une diffusion aussi large que possible auprès du public et des professionnels et à un affichage dans le cabinet des psychothérapeutes.

Les termes de cette Charte ont été adoptés le 14 juillet 2002, à Vienne (Autriche), par le 3e Congrès mondial de Psychothérapie (World Council for Psychotherapy), qui a réuni 4 000 psychothérapeutes de 80 pays de tous les continents.

Puis cette Charte a été signée le 22 mars 2005 par les représentants des organismes suivants :

  • FFdP : Fédération Française de Psychothérapie
  • FNAPPSy : Fédération Nationale des Associations de Patients et ex-Patients "Psy"
  • AUP : Assistance Usagers Psy.

Henri Pierre BRU  Mis à jour  Septembre 2020.

Evolution de votre vie personnelle.

Voici comment je vous propose de cheminer sur votre évolution: nous évoquons vos besoins, 

puis nous utilisons les techniques appropriées, afin de progresser au plus vite vers votre épanouissement.

Voir ma page Ma méthode, Cheminement au travers de courants de thérapie ici

 

Un cas de thérapie qui me semble caractéristique de ma pratique de psychothérapeute, cette fois ci en Analyse Transactionnelle et le protocole des deux chaises.

Annabelle a 44 ans, elle est comptable salariée, a été mariée deux fois, et est mère de trois enfants. Elle pleure depuis 3 ans régulièrement.

Au cours de la thérapie, qui va durer 7 séances, Isabelle rentre très vite dans le cadre thérapeutique, elle revit son enfance :

 Un père effacé, mais aimant, et une mère très autoritaire. A l’âge de 12 ans, elle s’interpose entre son père et sa mère, car son père bat sa mère violemment alors qu’il l’a jetée  à terre. La mère a alors quitté le domicile conjugal pendant quatre mois, sans donner signe de vie à personne.

Avant cet évènement de violence, sa mère lui imposait le silence vis-à-vis de son père lorsque sa mère déjeunait avec son amant et ses filles, alors que le père était au travail.

Mon hypothèse stratégique est que anabella a pris une responsabilité d’adulte à 12 ans, s’est vu son enfance raccourcie par cette responsabilité trop lourde pour un enfant, d’abord en s’interposant entre son père et sa mère, puis en maternant son père le temps de l’absence de sa mère. Son moi « Parent » a pris une bonne partie de son  moi « Adulte » et de son moi « Enfant »,  ce dernier étant contaminé par un moi « Parent » c’est ce dernier qui  prend souvent les commandes de ses relations sentimentales, intimant à Isabelle des jugements nourricier puis normatif avec ses compagnons, ce qui se termine mal.

      En fait elle oscille sans frontière Adulte entre son moi Parent et son moi Enfant. En AT on dit : le moi Parent « tape » sur le moi Enfant, lorsque le moi adulte ne fait pas tampon. Mais la colère contre la mère ne s’arrête pas là; en effet à 25 ans Annabelle a une relation extraconjugale et  quitte son premier mari pour un autre homme. Sa mère lui dit que c’est une passade, puis durant les 5 années d’audiences que dure le divorce, au tribunal, sa mère  vient témoigner à charge contre Isabelle, la désignant comme adultère,  et incapable de s’occuper de son enfant ( !).

« Ma mère m’a fait payer très chère son absence à 12 ans, puis le procès contre moi pour la garde de mon enfant ». En fait sa mère s’est vengée de la supposée accusation implicite d’Isabelle quand elle s’est interposé entre son père et sa mère. Car si anabella n’a rien dit de tel oralement à ce moment là,  mais la mère s’est sentie certainement jugée après son éloignement du domicile conjugal. Lorsqu’elle s’est interposée durant l’acte de violence, son poids dans l’arrêt de la scène a certainement blessée la mère. Le silence de la mère une fois partie du domicile conjugal en dit long sur la culpabilité de la mère. Nous développons ces points avec Annabelle qui n’avait jamais vu les réactions de sa mère comme cela. Cela aide Isabelle à se concentrer sur ses sensations et non sur l’incompréhension des attitudes de sa mère.

Lorsqu'Annabelle s’assied sur la chaise du moi Enfant pour faire sortir sa colère contre sa mère lorsqu’elle est ado, elle sort rageusement son émotion, et se sent libérée. Par ailleurs dès la troisième séance  je dispose trois chaises, où Annabelle s’assoit selon l’état du moi qui émerge pour matérialiser le moi qui est en action (Adulte, Enfant, Parent). Et elle constate que la très grande partie du temps elle est dans son parent normatif négatif, manifestation de l’introjection de la mère autoritaire.  Soit pour se culpabiliser soit pour étouffer la colère de son moi Enfant. Et cette prise de commande par le moi Parent se retrouve fréquemment dans sa vie professionnelle et affective.

Annabelle en libérant la place tenue par la colère refoulée contre sa mère dès l’âge de 12 ans, arrête ses médicaments. Elle se permet de brancher son adulte  plus fréquemment, trouve des opportunités dans son travail pour s’impliquer davantage, et rencontre un homme dans sa vie.

Sur le plan sentimental, elle a compris que les choix de ses partenaires se faisaient sur le mode du sauveur, puis persécuteur, et de la mise en œuvre du triangle dramatique. Idem dans sa vie professionnelle  Elle décide d’arrêter la thérapie en septième séance et profiter de son mieux être.

En synthèse, voici quelques thérapies que nous utiliserons:  soit  la DMOKA*, la Déprogrammation par les Mouvements Oculaires Kinesthésiques et Auditifs , efficace pour désactiver les émotions liées à un traumatisme, ou à un état d’être répété, et  qui ont  induit des croyances limitantes sur votre estime de vous. Vous sentez alors une désactivtion des émotions et des croyances limitantes, et vous élaborez des croyances posistives pour une nouvelles dispositions positives dans votre vie.

 

Soit  une autre thérapie (Analyse Transactionnelle, Gestalt, autre thérapie humaniste), ou l'EFT (Emotionnal Freedom Technique), qui permettent de cheminer de manière similaire vers des dispositions positives de votre vie.

Processus : une heure à une heure trente d’entretien, renouvelée, sur trois à cinq séances.

Tarif : 90 Euros pour une heure à Paris, 60 euros sur Léré . Des conditions particulières sont possibles pour les personnes rencontrant des dificultés financières. n'hésitez pas à m'en faire part. Je n'ai jamais refusé une personne motivée à faire un travail de thérapie.

 

  • DMOKA : Déprogrammation par les Mouvements Oculaires Kinesthésiques et Auditifs, protocole et traitement des Traumatismes post traumatiques, des émotions, des croyances limitantes. Méthode DÉ.MÉ.LÉS. (Déprogrammation des mémoires lésionnelles) mise au point par le Dr Françoise BOUQUET (Canada) .

        Voir mon artice dans Choisr son Psy.

 

  • Ces outils permettent d’avoir de multiples angles de vue de la réalité de tout un chacun, avec une vue globale de la situation et en même temps ils donnent des leviers très concrets  pour avancer et transformer sa vie.

 

Ma méthode, Cheminement au travers de courants de pensée et de thérapie

Si la psychologie n’est pas le seul élément qui constitue la réalité humaine, elle en fait partie, à tous les niveaux des prises de décision, et elle est un substrat de toute pensée, de tout comportement, de toute interrelation. Cela n'est plus à démontrer,  c'est devenue une évidence pour les scientifiques et les chercheurs.  Et elle est ce qui permet l’ajustement entre les êtres humains.

Et ceci est le fil rouge de mes interventions.

Depuis l’ajustement de la mère avec son enfant, en passant par les ajustements entre frère et sœurs, entre parents et enfants, puis entre collègues, entre commercial et client, entre citoyens, l’ajustement est présent à tout moment de la vie privée ou professionnelle. Les ajustements entre deux personnes se font selon les cycles de l’interdépendance, car il y a toujours une part d’ajustement symétrique dans une relation entre deux personnes.

On trouve des ajustements à tous les  niveaux de mon fil rouge :

Si le Coaching a pris un tel essor, c’est notamment parce qu’il permet un ajustement de l’enseignement au besoin  d’apprentissage de chaque coaché.

Le test CGP que j’utilise en Bilan de compétences, de carrière,  en orientation scolaire, en gestion d’équipe, lien : permet de voir l’ajustement que chacun veut appliquer au monde qui l’entoure. Et comme tout ajustement nécessite une adaptation réciproque, (pas nécessairement équilibrée), mais symétrique, cela donne le type d’ajustement que chacun peut naturellement proposer dans son activité professionnelle. Un créatif ne s’ajuste pas de la même manière qu’un animateur ou un commercial. Cette part de vocation, dans tout choix professionnel, quand il est opéré,  se réalise comme une suite naturelle des ajustements que l’on a opérés au cours de notre enfance et de notre adolescence.

Les membres d’une équipe s’ajustent les uns aux autres, jusqu’à suivre les étapes de la constitution d’un groupe organisé. La régulation d’équipe permet les  ajustements qui vont permettre à une équipe de passer rapidement le cycle de la maturité d’une équipe. Lien :

Le Leadership s’analyse de manière très efficiente en terme d’imago, c’est-à-dire d’ajustement de chacun des membres de l’équipe à l’image qu’il se fait du leader.

La  posture d’un psy ou d’un Coach est établie pour leur  permettre de s’ajuster à leurs clients ou  patients, et à poser un cadre afin que cet ajustement reste dans un cadre thérapeutique ou de Coaching.

Que d’ajustements J , oui !!  , et c’est la psychologie derrière ces ajustements qui retient toute mon attention.

Bienvenue dans le trésor des ajustements, et de la psychologie sous-jacente. Chacun la sienne, mon job est de m’ajuster à la vôtre, afin qu’ensuite  vous rayonniez dans  le monde en tant qu’entrepreneur, Manager, Gérant de structure, mari, femme, père de famille, mère de famille, ou adolescent.

bref, je vous donne les ingrédients psychologiques de la réussite dans votre activité professionnelle. Ma première partie de vie professionnelle dans l’industrie m’a donné les ingrédients pour être un bon mentor et Coach, aujourd’hui, c’est ce que disent mes clients.

Dans votre vie privé, je vous donne les éclairages bienvenus afin d’ajuster votre psychologie à vos objectifs de papa, de femme, de mari, d’amante, de père ou de mère. A propos de vos ajustements de parent,  j’ai écrit un livre, rédigé avec mon expérience de papa aussi. Lien :

Concernant les adolescents, je leur ai aussi écrit un livre, qui me tient tant à cœur,  que j’ai mis 40 ans à écrire :-), laissez-moi refaire le monde avec eux, afin qu’ils repartent avec leur boussole professionnelle !!! Rien de moins :-)

 Ma posture en séance de psychothérapie , comme en coaching,  ou en bilan de compétences, est bâtie sur la bienveillance,  fondée sur l’ écoute la plus attentive, et l’ajustement à l’acceptation inconditionnelle de votre personnalité, ces trois ingrédients forment le substrat de mon ajustement en séance, afin de vous accompagner dans vos ajustements,  sur lesquels vous  vous déciderez de vous concentrer en séance,  pour harmoniser  votre vie professionnelle ou privée.  Vous l’avez compris : Je m’ajuste au  parcours de vie de chacun, avec ses étapes, et sa psychologie.

A bientôt 

Voici quelques détails sur la thérapie intégrative que je vous propose :

Thérapie pour adultes, couples, et adolescents :

A l’aide de la Gestalt, j’attire votre attention sur vos ressentis, et les émotions qui ont été étouffées et qui gagnerons à être exprimées.

Avec la PNL, Programmation Neuro Linguistique , je vous donnerai un miroir de vos ressources inemployées et qui ne demandent qu’à être expérimentées.

Avec l’Analyse Transactionnelle,nous schématiserons vos interactions avec les autres et la fluidité de vos états du moi pour dresser les points de progression que vous pourrez mettre en œuvre afin de gagner en confort relationnel.

Avec l’écoute Rogérienne, je vais dresser avec vous le sens profond de votre vie à vos yeux,  et le sens que vous voulez imprimer à votre vie future.

Avec la DMOKA ,Déprogrammation par les Mouvements Oculaires Kinesthésiques et Auditifs, proche de l’EMDR,  je vous aide à sortir des syndromes post traumatiques, et à sortir d'émotions lourdes ou récurrentes. Voir l'article dans Choisir son Psy ICI.

Avec le Focus Visuel, proche du Brainspoting, je vous accompagne dans la désidentification des émotions latentes qui vous limitent.

Avec l’Analyse systémique nous verrons comment faire des photos des situations où plusieurs personnes sont en lien, et nous verrons comment un petit changement comportemental peut changer toute la situation.

Avec la Communication Non Violente, nous verrons comment mettre en œuvre ces changements quand les enjeux raidissent les protagonistes.

La synthèse des interactions au sein de ces situations nous donneront les éléments d’une Thérapie comportementale intéressante.

Avec la Mise à Jour de vos Empreintes Emotionnelles, (pratique qui m’est propre ), je vous accompagne pour mettre en évidence les habitudes relationnelles impliquant les rôles , les croyances, les fidélités (par attirance ou répulsions :-) ) au sein de votre famille d’origine, afin de voir quels sont les réflexes relationnels que vous avez acquis et que vous reproduisez dans votre vie personnelle, de couple, familiale, et professionnelle.

Avec la Thérapie analytique, d’une manière générale je vous accompagne dans l’exploration de vos zones d’ombre et l’acceptation de celles-ci. Nous verrons avec des associations libres, comment avec la largesse de ces associations oniriques nous allons croiser le champs des possibles et le faisceau passé et présent des choix dans votre vie.

Avec le langage symbolique, le Clean langage,  et le langage métaphorique qui en découle, vous allez gagner le cas échéant, bien des heures de thérapie pour voir facilement les blocages qui vous freinent.

Dans la relation Parents /Enfants ou Adolescents, j’utiliserai les principes du « Projet sens » à la conception de l’enfant, et l’historique familial pendant la grossesse, et je vous donnerai les principes d’un miroir positif pour votre enfant, afin d’éviter les pièges des évitements qui nous lient dans ce qui nous rebute de nos propres schémas de parents , ainsi que des exercices simples de rapprochement vers l’harmonie entre vous. Ainsi qu'un  exercice de narration de vie particulier qui créera une nouvelle relation harmonieuse avec votre enfant.

En Thérapie de couple, nous utiliserons surtout la technique des empreintes émotionnelles et la Thérapie systémique, afin que chacun puisse accepter ses vulnérabilités et celles de l’autre, et s’exprimer sans craindre d’être jugé et sans juger l’autre, pour remettre l’envie de vivre ensemble au cœur du processus.

Avec la thérapie intégrative qui s’inspire de ces courants de pensée, et que je pratique au mieux de votre progression, je vous accompagne dans votre modèle du monde, à débusquer les blocages , vers un développement personnel créatif dont le but est de vous rapproprier  une vie équilibrée, un juste milieu épanouissant. »

Cette méthode, intégrative, de tous ces courants de pensées, résulte dans un accompagnement très personnalisé, avec l'optique d'avancer au plus vite dans votre cheminement.

Vous donner plus d'explication sur ma méthode reviendrait à vous montrer comment je vais dans la proximité,  la convivialité,  et  alternativement dans la distance, puis la similitude ou la différence,  des émotions , des pensées, dans nos  positionnements respectifs.  J'explique cela aux thérapeutes que je forme ou que je supervise, en avez vous réellement besoin, ne vaut il pas mieux savoir lire l'heure plutot que de comprendre les mécanismes de la montre? Utiliser le temps à bien escient et à son profit est un autre sujet, cela fait partie de nos échanges, et le temps est différent pour chacun,  les poètes pouraient continuer mon propos, nous le faisons ensemble en cocréation en séance:-) Et avec des mots simples:-)

Un mot particulier sur le travail sur les empreintes émotionnelles: 

 Nous savons tous l’importance que tient l’équilibre relationnel et affectif  dans notre vie sociale, amicale, estudiantine, et dans bien d’autres domaines.

Cet équilibre, en grande partie, est issue de nos habitudes relationnelles inspirées de nos liens au sein de notre famille d’origine, c’est-à-dire les liens tissés avec nos parents, nos frères et sœurs, nos cousins etc .

C’est ce que j’appelle nos empreintes émotionelles (issues de nos empreintes relationnelles).

En d’autres termes, les relations issues de l’enfance , que nous avons élaborés dans nos relations à nos parents, à nos frères et sœurs et aux personnages significatifs de notre enfance, tendent à se reproduire et à influencer les relations interpersonnelles tout au long de notre vie. Nous déplaçons sur nos relations à autrui les modèles relationnels mis en place dans notre enfance. *

La mise à jour de ces projections, et habitudes relationnelles permet  une plus grande autonomie, et une communication fluide avec son entourage social, amical, etc.

Ce travail se fait par skype en trois séances d’une heure trente, et vous vous en servirez toute votre vie. 

Tarifs de mes accompagnement dans le champ privé: 70 euros  par visioconférence pour une heure, 90 euros sur Paris, 60 euros sur Léré. Si vous avez des difficultés financières, je trouve toujours un moyen terme pour vous accompagner si vous êtes motivé(e) .

 

 

Parents, créez l'harmonie familiale avec votre enfant

Comment créer l’harmonie ou recréer l’harmonie avec son enfant, quand les choses vont mal et que la discorde ou la mésentente se sont installées ?

Vous êtes désemparé ou complètement désemparé face à votre enfant de plus de 7 ans, 10 ans, 15 ans, ou 20 ans ou 25 ans, vous ne communiquez plus et les incompréhensions sont nombreuses, vous êtes malheureux.

Pour résoudre ces difficultés, vous avez l’introspection, par la lecture, la thérapie, le coaching, etc

Et… vous avez le dialogue avec lui… Un certain type de dialogue qui vous permettrait à la fois de vous rapprocher, de renouer, et de créer ou recréer l’harmonie entre vous…

Et si la solution existait ?

Voici les critères d’une bonne solution : elle est simple et accessible à tous.

Elle ne vous demande pas une préparation de plus de deux heures maximum.

Elle vous met tout de suite en autonomie.

Elle passe par un dialogue retrouvé instantanément avec votre enfant.

Elle vous permet à la fois de renouer, et de mettre en route un processus d’harmonie avec votre enfant.

Elle est abordable financièrement pour tout le monde.

Elle existe !!!

Voici la solution que je vous propose :

J’ai appelé cette méthode « Magie du partage » parce qu’après une dizaine d’exercices d’introspection, je vous propose d’engager un exercice d’échange et de partage avec votre enfant, vous permettant tous les deux de prendre votre place dans l’échange, en étant attentif chacun l’un à l’autre.

Cet exercice permet de vous rapprocher tout en vous sentant différents, ce qui est le propre de tout échange positif. Ce qui est aussi une des caractéristiques de l’empathie, et un élément constitutif de l’amour : se sentir proche et différent(e).

La proximité et la différence que je vous propose de ressentir dans l’échange sont le terreau de ce processus libérateur.  J'ai 95% de réussite avec cette méthode après deux ou trois séances dans mon cabinet.

A l’Issue de la formation, vous saurez :

-distinguer la particularité de votre enfant en la démêlant de vos projections et de vos attentes.

- voir votre allergie relationnelle qui peut s’être transposée en piège relationnel chez votre enfant.

- distinguer les évitements de situations déjà expérimentées quand vous étiez vous même enfants, et qui ont pu brouiller la communication avec votre enfant.

Vous aurez une idée du rôle de parents que vous vous êtes imposés.

Vous saurez réaliser un exercice simple de rapprochement avec votre enfant, qui respecte la personnalité de chacun.

-Vous aurez des outils simples, et faciles à mettre en œuvre pour instaurer une nouvelle communication et une nouvelle relation avec votre enfant.

Alors, à votre réussite !!! Pour commander la méthode, c'est ici: ici

Et n'hésitez pas, une fois la formation réalisée, à me faire :

-des commentaires,

-des partages de réussite et d'harmonie, de bonheur familial, sur ce mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. depuis votre messagerie.

 

Voici un extrait des exercices de la méthode: 

Cinquième exercice :

 A la « nouvelle » de la grossesse, comment vous êtes-vous sentit ?

Par exemple était ce  prévue, ou bien était-ce une surprise ? Ou bien votre ressentit vous faisait sentir que c’était trop tôt pour vous ? etc.

         Quel a été votre ressentit : par ex : plaisir, peur, angoisse ?

Pendant la grossesse, comment cela s’est passé physiquement si vous êtes la maman, et comment cela s’est passé psychologiquement pour vous deux, la maman et le papa ? Ce qu’entend le bébé pendant la grossesse, c’est la voix de ses parents, non pas la signification de ce que vous dites, mais la mélodie,  aussi il n’est jamais trop tard pour prendre conscience de votre intonation de voix et du débit de vos paroles : c’est ce que l’on appelle le paraverbal : lorsque vous parlez, il y a ce que vous dites et la manière dont vous le dites, la voix, l’intonation, et le débit.

Les spécialistes de la communication disent que le paraverbal représente 70% de ce que les gens retiennent d’un échange orale entre deux personnes.

Je poursuis :

Une fois que le bébé est né(e) ,  le plus important à mes yeux, c’est le dialogue, ici les babillements et votre attention à ses babillements,  qui s’instaurent avec votre enfant.

De la qualité de ce dialogue (authentique, empathique, ouvert, tolérant, ou autre), et de la quête de compréhension sincère du parent de son enfant dépendent la qualité de vie psychique  de l’enfant.

J’encourage le parent à lire et relire le « Conte chaud des chauds doux doux » de Claude Steiner.

 Ensuite, quelle était l’atmosphère à la maison ?       

Quelles ont été les réactions de l’environnement ?

Comment s’est passé l’accouchement ?

Comment se sont passés les 3 à 4 premières années ? Quand votre enfant pleure, ce n’est pas pour vous embêter, surtout les premiers pleurs du bébé, il a besoin de vous.

Maintenant, au fur et à mesure de sa croissance, il va passer par différents stades, le mimétisme, la contradiction, etc , qui sont très bien résumés dans des livres de pédiatrie.

Qu’est-ce que vous avez gardé de tout ça ?

Comment cela a influé sur la relation que vous avez avec votre enfant le cas échéant ? En effet, à l’annonce de la grossesse, en fonction de notre réceptivité, de notre disponibilité à ce moment-là, on a adopté une certaine posture vis à vis de notre enfant, ce qui a pu nous influencer ensuite et nous imprimer un certain regard sur notre enfant. En parallèle, nous sommes accrochés « différemment » par le regard de chacun de nos  enfants, et ceci en fonction de sa personnalité propre, même quand celui-ci est tout petit, et au fur et à mesure de la construction de sa personnalité.

Ainsi on peut sentir comme un décalage, se sentir surpris, et ce sentiment peut s’être installé, jusqu’à aujourd’hui… Je me rappelle un femme de 85 ans, venue me consulter, qui avait toujours été en décalage avec l’une de ses filles, elle avait été surprise par sa grossesse dans sa jeunesse, alors qu’elle n’était pas marié… et s’était mariée en suivant pour ne pas être fille mère…

Surprise par sa grossesse, 60 ans plus tard elle était toujours surprise par les réflexions de sa fille devenue psychiatre … En évoquant cette surprise pendant la grossesse, elle s’est soudainement rendue compte qu’elle avait toujours eu ce sentiment de surprise en toile de fond dans les rapports avec sa fille… Et a pu pacifier 60 ans d’incompréhension avec sa fille…

Si vous désirez un accompagnement personnalisé, contactez moi, des groupes de parents sont possibles aussi pour profiter du miroir qui se joue dans le groupe, contactez moi, avec plaisir. 

 

DMOKA et Focus Visuel

C’est une technique assimilée à l’EMDR, elles sont proches en effet.


La DEMOKA est une méthode inspirée de la méthode DÉ.MÉ.LÉS. (déprogrammation des mémoires lésionnelles) mise au point par le Dr Françoise Bouquet du Canada. Une séance dure une heure et demi.


C’est une thérapie avec effets rapides (quelques séances en général).

Plutot que de grande explications, je vais vous donner un exemple de traitement avec cette méthode.

Un jour une dame vient me voir avec son mari et leur fille, et elle me dit: voilà mon mari va au cimetière tous les jours sur la tombe de notre fils qui est mort d'un accident de moto il ya deux ans. Et ma fille y va toutes les semaines.

Je propose au papa de faire une séance de DMOKA, puis propose à leur fille une séance à son tour.

A la séance suivante ils me disent: "nous venons vous voir, mais nous avons cessé d'aller au cimetière.  Nous savons que s'il nous voyait là où il est , il serait heureux de nous voir heureux plutot que malheureux. Et ce constat était rélelment fait au fond d'eux puisqu'ils n'allaient plus au cimetière pour pleurer leur fils et frère.

Ce n'est pas la peine je crois de faire plus de commentaire.

Pour les personnes dont la cause d'une émotion ou d'un mal être n'est pas connue précisémment, le protocole est plus long, mais généralement 4 à 5 séances permettent d'aller débusquer les croyances limitantes et de voir une nette amélioration pour les impasses et enfermements symboliques qui se résument en obesssions, peurs et autres limitations sans cause nommément connue.

Attention, ces exemples ou protocoles ne sont pas assortis de garanties, malheureusement, certes, mais c'est ainsi.



1) Protocole:

C’est une alternance de mouvements oculaires et de tapings kinesthésique et auditifs :

Il est demandé à la personne venue consulter de regarder une balle que le praticien fait bouger de droite à gauche dans le champ de vision de la personne venue consulter. Puis de haut en bas, puis dans les coins droits puis gauche et ainsi de suite pendant 3 minutes à peu près. Ainsi est stimulé un circuit neuronal différent de celui qui est stocké par le souvenir invalidant.

Puis il est procédé à du taping dans les mains droite et gauche alternativement de la personne venue consulter, ainsi la personne entend et perçoit ces taping à droite et à gauche ce qui stimule un équilibrage kinesthésique et auditif « cerveau droit, cerveau gauche ». Pendant le taping , le praticien demande à la personne venue consulter de dire ce qui lui passe par la tête .

Ensuite les mouvements oculaires sont repris, et ainsi de suite alternativement.

Ces mouvements oculaires et tapings sont accompagnés de protocoles d’anamnèse et de questionnements précis sur l’évènement objet de la consultation, et il est procédé à la désensibilisation de l’affect en rapport avec l’évènement ou la situation invalidante.

Avec le Focus Visuel, l'attention en séance est portée sur un point fixe, choisie parmie ceux du champ visuel, c'est une variante, proche du Brainpoting.

2) Les applications de la DEMOKAet du Focus visuel sont :

• Etats de stress post traumatiques, accidents, viols.
• Deuils.
• Chocs psychologiques.
• Les douleurs physiques pour nombre d’entre elles.
• Les allergies : alimentaires, de printemps ou allergies respiratoires, (moucher, éternuer), allergies à des lieux, des personnes, répulsion. La DEMOKA permet le traitement psychosomatique de l’allergie.
• Les problèmes de peau.
• La DEMOKA sert à traiter le coté émotionnel des maladies.
• Les problèmes de poids.
• Les difficultés de vie, les blocages comportementaux.
• Phobies, angoisses, stress.
• Emotions fortes et récurrentes, peur, colère, sentiment d’impuissance.
• La culpabilité et autres ressentiments.
• Les comportements inadaptés tels qu’addiction (tabac, alcool, boulimie).
• Les problèmes de couple.

3) Le mécanisme de guérison de la DEMOKA est sensiblement le suivant :

• La rapidité des mouvements oculaires et les taping kinesthésiques et auditifs conduisent le cerveau cortical lâche prise.
• Le cerveau limbique désactive alors tout ou partie de l’émotion qui est évacuée en tout ou partie
• La phase de reprogrammation en taping lent en partant de l’ancienne croyance négative ou culpabilisante, et en faisant émerger une croyance positive, permet au cerveau de classer et de s'ancrer dans une nouvelle position de vie pour la personne.
• Les premiers résultats apparaissent généralement dès la première ou la deuxième séance.
Je rappelle ici que la phase d'alliance avec le thérapeute peut prendre quelques séances , afin que la confiance s'installe, et que la personne se donne le droit d'accéder aux souvenirs traumatisants.

Tarif: 110 euros pour une heure trente à Paris, 85 euros sur Léré, et 80 euros par visioconférence.

Exemples d'amélioration:

phobie de prendre la voiture.

Deuil non fait d'une enfant décédé par acident.
Deuil douloureux suite au décès d'un parent mort subitement.
Stress post traumatique.
Violences physiques et sexuelles.
Emotions lourde et répétées depuis des années. 

Lire mon article dans Choisir son psy

Page de liens vers des amis /collègues.

Voici des personnes, amies, qui n'iront pas par 4 chemins pour vous éclairer: 
 

-DELPHINE est clairvoyante ,  clairaudiente, et bien plus encore, et elle va à la vitesse de la lumière pour mettre en évidence les points à travailler pour une personne. Ne me demandez pas comment elle fait , c’est incroyable à mes yeux. Delphine travaille à distance et sur Aix en Provence

Son tel : 06 22 29 94 30

  -SYLVIE est astrologue, avec sa manière originale de voir les cartes du ciel en quatre niveaux de conscience, il y a des développements possibles et grandement possibles pour tout le monde.

Pour parler de la subtilité de l’astrologie à mon sens,  j’aime cette histoire : à la naissance du Bouddha ,  celui-ci étant né lors d’une halte de sa maman dans une forêt, le père parvient avec son médecin attitré, astrologue, le lendemain de la naissance, et à la vue de l’enfant, l’astrologue dresse la carte du ciel de l’enfant… et… se met à pleurer à chaudes larmes…

Le père lui demande : mais pourquoi pleurs tu, mon fils est malade ?

L’astrologue entre deux sanglots, lui répond : non il n’est pas malade,

Eh bien dis le père, pourquoi pleurs tu ? L’astrologue répond : parce qu’il sera ou un roi universel, ou un Bouddha.

Alors va pour un roi universel !  dis le père, mais pourquoi pleurs tu donc ?

-Parce que quand il commencera son enseignement, je ne serai plus de ce monde…lui répond l’astrologue…

 Sylvie travaille à distance et sur Bayonne.

Le tel de Sylvie :   06 26 38 61 57   son site : ici

-Laurent, lui, propose du  Shiatsu , de la Thérapie Brève par différentes techniques dont la DMOKA , du conseil en Bien-Etre, des cours de Yoga, j’en passe , tellement cet homme a de cordes à son arc et une bienveillance impressionnante.

Laurent travaille à distance et sur Aix en Provence. Son tel : 06 22 05 23 37  Son site : ici

Éric est  nutripuncteur, que je résumerai comme ceci : il est un scientifique des méridiens, et de leurs correspondances en minéraux qui peut les stimuler , ce qui constitue entr'autre la nutripuncture. Ne lui dites pas que je résume comme cela son savoir :-) ... qui peut vous changer en profondeur même au niveau psychologique. Incroyable.

Il reçoit à Aix en Provence et si vous insistez un peu,  je pense qu’il travaillera à distance:-)

Son tel : 06 16 26 11 46

Corinne Chandanson, Corinne est Praticienne en psychothérapie et hypnothérapeute  pour enfants, adolescents et adultes. Elle propose aussi de la Thérapie de couple.

ET LA Thérapie de l’enfant gigogne (technique de libération émotionnelle en état de conscience modifiée).

RITMO® (proche EMDR) : Retraitement de l’Information traumatique par les mouvements oculaires (gestion des traumatismes).

Et aussi, Sexothérapie, Psychogénéalogie, Psychologie énergétique (EFT)

Corinne est Certifiée de « PsY en Mouvement”, j'ai connue Corinne en intervioion de psys, et  j'apprécie particulièrement sa persévérance, son recul, et son équilibre.

Elle reçoit à la Charité sur Loire, son site:   ici  son tel: 06.80.72.19.16

 

Une personne qui vous  révèlera encore 10 fois plus de choses en numérologie  que le livre de Dan Millman, "votre chemin de vie" ,  et qui est  du niveau de l'astrologue du père du Bouddha à mes yeux, c'est vous dire :  Lydie castet : ici  Elle travaille à distance, son tel 06 20 26 26 18.
 

 

 

 

Extraits de ma lettre ouverte aux adolescents

Chaque semaine je livre un chapitre de ma lettre ouverte aux adolescents qui ont entre 11 et 17 ans en 2020.

Voici le Chapitre 4 : Trouver sa place dans la société, trouver son activité professionnelle.

Ce chapitre s’adresse à ceux qui ont 15 ans, si ce n’est pas votre cas, passez au chapitre suivant, revenez y quand vous aurez 15 ans, vous aurez tout le temps d’y revenir à vos 15 ans. Vous avez la chance de vivre dans une société où vous pouvez terminer votre maturité émotionnelle avant de penser à un métier, alors profitez en.

Pourquoi se lève-t-on (hormis l’urgence de se nourrir, trouver un toit, ce qui est déjà une lourde tache pour plus de 40 % de la population du globe), quand une guerre ne préside pas à la vie des enfants ? Au bout du chemin, à mes yeux, il y a le vivre ensemble, qui nous attend tous, et chemin faisant, comment obtient-on, chacun d’entre nous, des signes de reconnaissance nourrissants dans sa vie professionnelle ?

Le plus important à mes yeux c’est sentir un ajustement possible, une influence possible sur sa vie, son milieu, son entourage, et alors la vie nous pousse à œuvrer vers de belles choses, et là nous sommes tous différents, et c’est cette différence de chacun qui fait la richesse de la société.

Ainsi dans un choix d’orientation professionnelle, y a-t-il cette part individuée, propre à chacun, qui fait que rien ni personne ne pourra décider pour un jeune, ce pour quoi il s’épanouira le mieux.

On peut avoir développé, notamment :

- nos capacités d’attention à l’autre, et avoir pris du plaisir à influencer et animer, et ainsi devenir animateur(trice), si alors la reconnaissance était au rendez-vous en ce sens.

- nos capacités à nous mobiliser dans l’action pour avoir du résultat, concret, et devenir un commercial ou un entrepreneur.

- notre capacité à faire preuve de rigueur, c’est-à-dire à faire ce qui est demandé dans une situation, avec méthode, et ainsi ont amené l’enfant puis l’adolescent à devenir rigoureux, et épouser un métier qui demande de la rigueur.

- notre capacité à échanger via un langage élaboré (pensée abstraite, mathématique ou/ et littéraire etc.), et devenir une personne mobilisant des ressources à tonalités intellectuelles, en privilégiant la visualisation avant l’action.

Ces 4 énergies fonctionnelles font que chacun passe la balle différemment à ses semblables, soit en réfléchissant, ou en privilégiant l’action, les autres en s’assurant du contrôle de l’échange, et enfin les animateurs en recherche d’échange et d’interaction avec l’autre.

Et ainsi le croisement de ces 4 énergies fonctionnelles nous donne tous les métiers et répond à ce que certains appellent une certaine «envie de transformation du monde» qui est propre à chacun d’entre nous.

Exemple : les personnes qui ont une dominante de rigueur (ou d’utilité) n’aborderont pas les choses de la même manière que ceux qui ont une tendance à l’animation, ou ceux qui sont orientés résultats, ou ceux qui ont une prépondérance pour l’intellectualité.

J’apporte ici un éclairage particulier sur l’intelligence concrète, orientée résultats :

La pensée concrète a été apparentée à de l’insuffisance intellectuelle, donc reléguée au rang des activités non désirables, comme l’apprentissage par exemple. Et ainsi la France a oublié que l’intelligence concrète, qui se manifeste avant tout par l’envie d’avoir du résultat, (et ainsi avoir une appétence pour le commerce ou l’entrepreneuriat, ou toute activité nécessitant un sens pratique ou un apprentissage sur le tas), cette envie d’avoir du résultat, est une intelligence spécifique, justement différente de l’intelligence abstraite.

Or, ce sont tous les tempéraments d’entrepreneurs, de commerciaux qui sont doués de cette intelligence, et cette intelligence a été peu valorisée en France jusqu’à récemment, alors qu’elle est particulière et utile à une société, ô combien. L’apprentissage mène aux réussites les plus brillantes, notre système éducatif a été longtemps très pauvre à ce sujet, mais cela change.

Quand j’ai un jeune en orientation scolaire, et que je vois qu’il ou elle a de l’intelligence concrète, je commence toujours mes entretiens en lui disant que je ne me fais aucune bile concernant sa vie professionnelle et qu’il ou elle se débrouillera toujours dans sa vie professionnelle, quelle qu’elle soit.

Quand j’ai des jeunes ou des personnes avec une composante d’animateur importante dans leur personnalité professionnelle, eux, je leur fais remarquer que leurs scénarios intérieurs qui les motivent sont subjectifs, et qu’il leur faut d’abord accepter cette part de subjectivité dans leur personnalité. Subjectivité qui fait des miracles, quand elle est utilisée à bon escient (ex : un leader qui n’aurait pas de subjectivité ne pourrait pas mobiliser les foules, car au-delà de son intelligence, c’est son charisme, qui constitue une bonne partie de son pouvoir agrégateur, utilisé à bon escient bien entendu).

En présence de personnes rigoureuses, quand je leur propose d’imaginer un monde idéal, ils me disent qu’il n’y a pas de monde idéal ! Qu’à cela ne tienne, leur dis-je, et je les écoute sur leur manière de s’insérer dans leur vie scolaire ou leur vie professionnelle qui sont ou ont été, souvent, un ajustement tout à fait incroyable à mes yeux, car les ajustements dont ils font preuve, sont d’une telle évidence pour eux, qu’ils ne peuvent même pas imaginer une autre façon de fonctionner et d’agir. (Exemples : les gens attirés par le service public.)

Les intellectuels, c’est assez facile en général de déceler leur énergie prépondérante, ils ont en général de bonnes notes dans des matières à résonnance de pensée abstraites à l’école.

Il est un livre, «La personnalité professionnelle», de Robert Jourda, que je conseille vivement, et qui propose un test bluffant, le test CGP (centre de gravité professionnelle) que j’utilise depuis bientôt une vingtaine d’années. Son usage en orientation, est bienvenu à partir de 15 ans, (avant 15 ans, on construit sa personnalité…)

L’activité professionnelle nous met en relation avec les autres, quelle que soit l’activité professionnelle, c’est une intéressante manière de voir l’activité professionnelle à mes yeux.

Ce qui nous a donné ce sentiment de vie, par cette influence sur notre milieu, donne du sens à notre vie, ce sens est propre à chacun d’entre nous... Car il est au final du domaine dans lequel on a surmonté des difficultés, ou dans un domaine dans lequel on s’est senti à l’aise.

Je ne connais pas de meilleur indicateur pour repérer si on a choisi un métier épanouissant que se demander, que ferait-on si on gagnait au Loto ? Si vous voyez que le métier ou l’activité changerait, creusez dans le sens de cette activité, on trouve généralement alors des valeurs très élevées qui méritent d’être déclinées en activité professionnelle. Et incarner ces valeurs est alors souvent un challenge intéressant, il faut que cela soit réaliste bien entendu, mais c’est à creuser.

 

Excellence professionnelle.

Cette prédisposition pour un type d’interaction avec son milieu, donnant un sens à notre vie, on se sent alors porté, et au-delà de sa personnalité professionnelle, on découvre alors son excellence professionnelle. Quand vous êtes dans votre Excellence professionnelle, vous obtenez des signes de reconnaissance facilement, car l’anticipation des besoins et des envies chez les autres vous est alors facilitée. (On lance alors la balle avec plaisir et dextérité aux autres.)

L’excellence professionnelle, on peut la déceler par exemple en se remémorant trois situations scolaires ou personnelles, dans lesquelles on s’est senti épanoui. Cela peut demander un accompagnement spécifique bien entendu. Un exemple parlant est l’architecte d’intérieur, qui voit d’emblée les volumes dans les espaces intérieurs. Autre exemple, mon excellence professionnelle est d’être un panseur de plaies psychiques, et d’accompagner les personnes à passer les obstacles sur leurs objectifs de vie. (Au vu de mon parcours de vie, vous l’auriez deviné…)

Après la reconnaissance de son excellence professionnelle, il y a la rencontre de chacun avec ce qui est possible à l’instant T dans une société ; et …ce «je ne sais quoi» de confiance en soi qui fait que l’on réussira à vivre de son appétence pour une activité.

Indépendamment de nos états d’âme à l’instant T, ou de nos baisses de moral, nous avons tous une excellence professionnelle !

Par exemple, je suis d’un tempérament d’animateur en termes de personnalité professionnelle, mais j’aide à métaboliser les difficultés des personnes quand je suis dans mon excellence professionnelle, croisement de deux facultés, qu’il est facile d’opérer quand j’ai des personnes qui sont sensibles à mon langage, plutôt dynamisant, et en même temps sensible à la mise en lumière des symbioses que je décèle, qui les empêchent d’avancer. Je ne peux donc pas accompagner toutes les personnes.

Je partage avec vous la genèse de mon métier de psy :

A 20ans, je me retrouve en quatrième année de droit.

Pourquoi des études de droit ? Parce qu’en mon for intérieur, je voulais faire de la politique pour participer à la vie de la cité et faire du bien autour de moi.

Et au détour d’une réflexion plus approfondie, J’ai pensé en mon for intérieur: «au lieu d’aller chercher une vie sociale qui serait de façade, tu vas te reconstruire et faire quelque chose de plus essentiel à tes yeux, et aider les autres à la cinquantaine». Et à ce moment-là je ne savais pas comment j’aiderai les autres. Je n’en avais pas la moindre idée.

J’ai réalisé ma vocation en m’installant comme psy à 47 ans, mais cela aurait pu prendre n’importe quelle autre forme dans mon esprit à ce moment-là.

A propos de votre personnalité professionnelle et de votre excellence professionnelle, personnes et ami(e)s à contacter dans l’éclaircissement de cette quête ?

 

Lettre ouverte aux adolescents : Prenez un cap inspirant, et devenez flexible sur le chemin de la vie

Image

Téléphone